Tout savoir sur le Département

Un budget pour le redressement

Alors que 2013 va s’ouvrir dans les difficultés économiques et sociales, le Département veut apporter une forte contribution au redressement qui doit s’engager au cours de cette année avec un budget primitif 2013 qui s'élève a 1 275 M€.

735 M€ de dépenses d'intervention pour les habitants de Loire-Atlantique

Le Département va engager 979,5 M€, soit une progression de 2,85 % par rapport au budget 2012.

« Nous ajoutons 20 M€ de crédits pour répondre à la demande de nos concitoyens en difficulté, et pour cela nous limitons l’évolution des moyens de fonctionnement de la collectivité », explique Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique.

735,97 M€ seront consacrés aux dépenses d’intervention pour répondre aux conséquences de la crise sur l’emploi, le revenu, l’unité des familles, la capacité à accéder à un logement ou s’y maintenir.

Le Département agira d’abord à travers des dispositifs légaux de solidarité

  •  115 M€ pour 22 800 bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) « socle » ;
  • 105,9 M€ pour l’accompagnement de 4 500 enfants et leurs familles ;
  • 26,3 M€ pour les 3848 allocataires de la Prestation de compensation du handicap (PCH) ;
  • 93,49 M€ d’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) pour 8 650 personnes âgées bénéficiaires à domicile et 11 900 résidents en établissement ;
  • 20,8 M€ à l’aide sociale à l’hébergement en établissement pour 2080 bénéficiaires.

Il développera des actions spécifiques à la Loire-Atlantique 

  • 11,6 M€ pour financer 2000 contrats aidés pour le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA
  • 4,55 M€ pour 978 places en chantiers d’insertion, entreprises d’insertion et associations intermédiaires
  • 5,05 M€ pour aider 2 000 foyers à entrer ou se maintenir dans le logement
  • 10,38 M€ pour la politique jeunesse.

Il engagera aussi :

  • 51,65 M€ de contribution au SDIS (pompiers),
  • 35,88 M€ pour le transport scolaire
  • 19,69 pour le transport régulier de voyageurs
  • 29,74 M€ pour le fonctionnement des collèges publics et privés sous contrat…

221,53 M€ (+ 2,82 %) seront affectés aux moyens nécessaires au fonctionnement de la collectivité : masse salariale, loyers, prestations de services... Ce poste reste limité à 17 % du budget de la collectivité, « Ce qui situe la Loire-Atlantique parmi les départements les mieux gérés de ce point de vue », note Philippe Grosvalet. Avec 2,93 agents pour 1000 habitants en 2012, la Loire-Atlantique est l’un des 5 Départements employant le moins d’agents.