Tout savoir sur le Département

Agir contre les violences faites aux femmes

Violences conjugales, viols, harcèlements sexuel... Cette violence est là, autour de nous. Le Département accroit son engagement pour aider toutes les femmes victimes de violence.

Le Département est engagé depuis 2006 sur la question des violences faites aux femmes et conduit de nombreuses actions qui s'inscrivent dans sa politique solidarité :

  • hébergement en urgence et à moyen terme, ainsi qu'un accès rapide à un logement social
  • accueil et accompagnement par les équipes de centres médico-sociaux et dans des bureaux d'aide aux victimes de la police et de la gendarmerie où trois assistantes sociales sont présentes.
  • mise en place d'initiatives pour mieux repérer et accompagner ce public : espace d'échanges sur les violences conjugales, création d'un réseau partenarial
  • Signature du protocole concernant le dispositif Téléphone Grave Danger
  • soutien financier aux associations qui oeuvrent en direction des femmes victimes

Un observatoire des violences faites aux femmes

En septembre 2016, le Département a renforcé son engagement par la création d'un Observatoire des violences faites aux femmes.

Objectifs : observer, diagnostiquer et analyser notamment les données chiffrées, travailler en réseau avec les acteurs concernés, assurer la coordination des actions de prévention, mettre en palce de nouveaux dispositifs et enfin, faire connaître l'action du Département dans le domaine de la lutte contre les violences faites aux femmes.

2018 : un engagement renforcé

En novembre 2017, le Département a répondu à « l’Appel 1 femme sur 2 » d’une centaine de femmes qui proposaient au Président de la République un plan d'urgence en 5 étapes pour lutter contre les violences faites aux femmes. La réponse du Département se concrétise en 2018 pour dire 5 fois oui à cet appel

1. Le Département de la Loire-Atlantique double son aide aux associations en 2018 avec un appel à projet dont le lancement est prévu en juin 2018.  Concrètement, l’enveloppe globale va passer de 100 000 € à 200 000 €. À l’image de ce qu’il a déjà initié pour la mise à l’abri de femmes victimes de violences à Nozay et à Clisson, le Département va également mobiliser les associations et les partenaires pour créer de nouvelles places d’accueil.

2. Le Département organisera en novembre 2018 le 8e journée de formation destinée aux professionnel.le.s du Département, aux partenaires et aux bénévoles associatifs en contact avec des femmes victimes de violences.

3. Le Département a inscrit pour 2018 un pilier autour de la non-violence au dispositif départemental de formation à la citoyenneté « Mon parcours collège ».

4. Le Département renforce son offre de formation afin que ses 4 700 agents accèdent davantage à une sensibilisation à la prévention du harcèlement sexuel au travail.

5. Le Département engage avec ses partenaires, à partir du 30 avril 2018 une campagne d’information large pour sensibiliser toute la population au fléau des violences faîtes aux femmes.