Tout savoir sur le Département

Routes et déplacements

5,1 millions de déplacements chaque jour en Loire-Atlantique. Voiture, covoiturage, vélo, bus, les différents usagers et usagères de la route doivent pouvoir compter sur des itinéraires sûrs et entretenus. Après une année 2018 consacrée à la concertation et à l’élaboration d’un livre blanc listant les 11 engagements du Département, l’assemblée départementale votera en 2019 le programme d’actions « la route de demain », pour une route partagée, sécurisée et durable.

En 2019, le Département consacrera aux mobilités un budget de 105 960 373 € dont 20 M€ pour les nouvelles infrastructures et les grands ponts de Loire, 27 M€ pour l’entretien des routes et 2,3 M€ pour l’aménagement d’itinéraires cyclables.

Développer et entretenir le réseau routier


Le Département consacre chaque année une enveloppe budgétaire importante au réseau routier départemental dont il assure la gestion, l’entretien, l’aménagement et la modernisation.

Ce réseau représente 4 300 km de routes et plus de 1 440 ouvrages d’art, dont des ouvrages majeurs comme le pont de Saint-Nazaire et le pont d’Ancenis.

Le Département a mis en place plusieurs outils et applications pour assurer l’information des usager·e·s sur le trafic en temps réel. Un site internet inforoutes.loire-atlantique.fr et deux applications mobiles sont disponibles pour connaître les conditions de circulation sur le pont de Saint-Nazaire et sur les bacs de Loire.

Le Département mène différentes actions pour améliorer la sécurité routière. Il sensibilise d’abord et avant tout les usager·e·s de la route et assure la prévention auprès des collégiens et collégiennes de Loire-Atlantique. L’appel à projets « La sécurité routière, c’est notre affaire » soutient les initiatives des associations, établissements scolaires ou collectivités. Le Département sécurise aussi la route, par exemple en réaménageant les carrefours les plus à risques.

Le Département modernise les axes structurants qui assurent les déplacements économiques, touristiques ou de transit, par des aménagements améliorant la fluidité du trafic, déviant les secteurs urbanisés, et présentant le minimum d’impacts possible pour l’environnement et de nuisances pour et les riverain·e·s : déviation d’agglomérations, échangeurs dénivelés, construction de nouvelles liaisons, recalibrages de chaussées…

Le Département a mené une consultation en 2018 : « Inventons la route de demain », qui s'est traduite par l'adoption de 11 engagements, pour anticiper la mutation des modes de déplacement et favoriser le partage de la voirie pour tous les usages. Cette démarche aboutira en juin 2019 par un plan d'actions en faveur des mobilités.

Favoriser la diversité des modes de déplacement et une mobilité plus durable


En matière de covoiturage, l’objectif de 200 aires de covoiturage labellisées en Loire-Atlantique a été franchi en juin 2016. Aujourd'hui,plus de 250 aires labellisées sur tout le territoire ont été mises en place et presque toutes les communes sont équipées. L’objectif pour la suite : faire monter ces aires en qualité : meilleure qualité de revêtement, intermodalité accrue, mise en place de garages à vélo.

Le Département, la plateforme ouestgo.fr, déployée à l'échelle interrégionale, permet aux voyageurs et voyageuses de covoiturer gratuitement et simplement.

Le Département est responsable du transport des élèves en situation de handicap. Il achemine ainsi plus de 1400 jeunes chaque jour de leur domicile à leur établissement scolaire.

Il apporte également son soutien aux initiatives locales de transport solidaire.

Développer la pratique du vélo

Afin de répondre notamment à des enjeux de pollution et de santé publique, le Département a voté une nouvelle politique en faveur du vélo, que ce soit en termes d’aménagement ou d’actions visant à favoriser l’usage du vélo, quelle que soit la pratique : utilitaire, sportive, de loisirs ou touristique.

7 LA-VISUEL ROUTES